NON AU PASS VACCINAL qui est une atteinte majeure à l’État de droit, ainsi qu’aux libertés individuelles et collectives.

La pétition contre le passe vaccinal réunit près d’un million deux cent mille signatures, comme le SGJ soutenez cette pétition.

Le projet du gouvernement qui veut transformer le pass sanitaire en pass vaccinal n’est pas une formalité administrative.

C’est un point de non-retour vers l’obligation vaccinale généralisée, un système de surveillance massif de la population et l’acceptation d’un apartheid abject en fonction de l’état de santé.

C’est autoriser une discrimination de chaque français en fonction de son statut “vaccinal”, étant entendu qu’il ne s’agit pas d’un “vaccin” immunisant, mais d’une thérapie génique encore en phase de test.

Ne nous laissons pas faire !

En acceptant le pass vaccinal, vous autorisez le gouvernement à vous imposer le nombre de doses qu’il jugera utile, 3 doses, 4 doses, 5 doses, sans contrôle et avec chantage au pass à la clé.

Si vous laissez faire cela, vous acceptez que votre vie quotidienne soit conditionnée à la vérification d’une information de santé dont la confidentialité est censée être garantie par le droit.

Il vous sera impossible d’y échapper car les tests de dépistage ne seront plus considérés.

Cette mesure inacceptable nécessite une réaction immédiate.

La loi sur le pass sanitaire sera présentée à l’Assemblée Nationale au cours de la première semaine de janvier 2022.

Si elle est votée, il sera difficile de revenir en arrière. C’est maintenant qu’il faut réagir en signant cette pétition et en envoyant celle-ci à votre député(e).

N’acceptons pas de livrer notre santé au gouvernement et de renoncer au consentement médical !

Le pass vaccinal est plus grave qu’une obligation vaccinale simple.

Il vous obligera à vous soumettre aux nombres de doses et produits que le gouvernement jugera utiles, sans vous consulter ;
Avec le risque pour chacun que ces injections n’aient pas de limite de durée ;
Permettra que vos données médicales soient consultées par le gouvernement et la police ;
Conditionnera à la présentation d’un pass votre accès à une vie sociale normale (liberté de circuler, liberté d’accès à des bars, restaurants, services publics) ;
Instaurera un outil de surveillance permanent sur vos données de santé.


Nous ne devons pas laisser faire cela. C’est inacceptable.

La pétition contre le passe vaccinal réunit plus d’1 148 567 signatures, comme le SGJ soutenez cette pétition :

 

Je signe la pétition contre le pass vaccinal

 

5 Commentaires

  1. Surtout surtout ! ne faites pas de RIC sur le paSS Vaxinal car les Français vaxinés dans leur barque de naufragés, veulent jeter à l’eau les non vaxinés ! ces dangereux antis …

  2. Pour répondre à un commentaire précédent, on ne peut présumer de la réponse des Françaises et des Français dans le cadre d’un référendum (la preuve en a été faite il y a 17 ans lors du dernier organisé).
    Les Français, vaccinés ou pas, en ont assez de toutes ces informations biaisées et de ces obligations récurrentes de se vacciner et ceci très possiblement de façon majoritaire il me semble. Ils et elles ont compris ou comprennent de plus en plus l’inutilité de cette thérapie vaccinale tant en terme de contamination que de préservation vis-à-vis du virus et des variants. Nous avons pour beaucoup des amis ou relations ayant eu ou pas précédemment le COVID, avec des triples ou doubles vaccinations, et étant pourtant atteints par ces variants. Le bénéfice-risque pour les enfants et les adultes en bonne forme est aussi de plus en plus remis logiquement en question.
    Bref, au-delà des débats qui ne manqueraient pas de se multiplier, rappelons que cette obligation absurde est subie par beaucoup de travailleurs, les citoyennes et les citoyens se réveillent de plus en plus massivement. Donc, un référendum sur cette question du pass vaccinal, malgré les médias qui étaient aussi présents en 2005, pourrait fort probablement rejeter cette obligation.
    Dans tous les cas, nous ne pouvons que davantage faire confiance au bon sens citoyen que dans les décisions prises par une minorité, bien évidemment facilement corruptible.
    Il faut rester cohérent et se faire confiance entre nous, ne pas penser que nous sommes exceptionnels et que le reste du peuple ne comprend pas !
    Enfin je termine par une citation de Romain Rolland : “Il faut allier le pessimisme de la raison à l’optimisme de la volonté”.
    Vive le RIC et prioritairement le RIC en matière constitutionnelle.

    • C’est bien beau tout ça, faite donc un RIC sur le non port du masque en interne syndical et entreprise déjà et on verra le résultat… le masque est la soumission au maitre en consentant à faire souffrir son voisin par un manque d’oxygénation qui était le préalable à l’obligation vaxinale.

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here