Hold on : Primum Nocere, référence au serment d’Hippocrate primum non nocere, a été mis en ligne il y a quelques jours.

Une enquête menée par un collectif d’anciens journalistes, qui s’ouvre avec beaucoup de recul grâce à des interventions de grande qualité.

HOLD-UP POSAIT LES QUESTIONS, HOLD-ON APPORTE LES RÉPONSES…
Le film reprend les mêmes procédés que Hold-up, en les appliquant au sujet des vaccins contre le Covid-19.

Ce film entend lutter contre cette fabrication de l’ignorance que nous dénonçons depuis 3 ans.

Dès les premières minutes, on rencontre les parents de Maxime Beltra, un jeune de 22 ans décédé le jour même de sa vaccination, ainsi que plusieurs gendarmes, militaires, pompiers, infirmières, psychologues qui ont perdu leur travail à cause de l’obligation vaccinale.

Mais peut-être cette introduction bouleversante biaise-t-elle notre regard, alors que commence la première partie du documentaire : les injections.

Certaines des affirmations du documentaire semblent inattaquables.

On découvre par exemple qu’une équipe de scientifiques s’est penchée sur la composition des masques chirurgicaux à l’aide de microscopes, et qu’elle y aurait relevé une foule d’organismes vivants non identifiés qui se proliféreraient dans le tissu.

Une autre équipe s’est intéressée quant à elle à la composition détaillée des fioles de vaccins, et aurait aussi découvert de nombreux composants non déclarés par les laboratoires, potentiellement dangereux, tels que le graphène, le brome, l’aluminium ou le carbone.

Un chercheur polonais aurait même trouvé dans certains flacons des entités bizarroïdes qu’il appelle “choses”, ou des masses de cristaux.

Une autre expérience cherchait à étudier les champs électromagnétiques pouvant être émis par les humains, avec et sans vaccination.

Des recherches qui, bien qu’elles puissent être aussi scientifiques que méthodiques, alimenteront sans nul doute des théories que d’aucuns appelleront “complotistes” et qui vont encore donner du grain à moudre aux détracteurs.

Mais une chose est indéniable, en regardant ce film, nous nous avons sans doutes raisons et nous devons résister.

Nous vous invitons à le regarder: https://holdup-lefilm.fr/visionner/

4 Commentaires

  1. J’ai acheté le film sur le site, c’est cher et je n’ai pu voir que la premiere partie. Dommage que cela reste payant. Cest le bien commun cela devrait etre gratuit pourquoi le faire payer cest du capitalisme! je crois que ce qui on fait film se sont bien enrichi. Après ce qui est dedans est assez flou, il faut dire iclarement que cest du poison, on parle de petite bete, de “chose” rien n’est jamais nommé ! yen a marre qu’il porte leur couille et arrete de parler a demi mot toujours a dire ca pourait etre ca. jamais il ne parle de bill sgate par pexemle ou de loms contrôler par pfizer !

  • Ce n’est pas du capitalisme. Savez-vous que pour réaliser un film, il faut énormément d’argent : des moyens techniques, humains, du temps… Vous croyez que ces personnes vivent sans rien : les ingénieurs du son, le technicien audiovisuel, le monteur, celui qui fait les sous-titrages, le réalisateur, etc ?

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here